La culture du soja : quel est son impact pour l’environnement

La culture du soja.

Malgré les nombreux avantages qu’il propose, notamment le fait d’être une alternative à la consommation de viande, le soja figure parmi les plantes qui représentent le plus de danger pour l’environnement.

En effet, puisque cette légumineuse propose de multiples utilités, principalement dans le secteur alimentaire et de l’élevage, elle est donc cultivée de façon intensive, ce qui n’est certainement pas bénéfique pour notre environnement.

Eh oui, la culture du soja est certainement l’une des plus exploitées en ce moment et comme on vient de le dire, c’est parce qu’elle propose de nombreux bénéfices, ce qui explique de ce fait sa surproduction.

Pourquoi la culture du soja prend autant d’importance ?

Parmi les végétaux les plus utiles à l’être humain, le soja figure certainement en tête de liste. La raison de cela est que les graines de cette plante légumineuse se présentent comme étant l’une des meilleures sources en protéines, ce qui lui permet avant tout d’être une excellente alternative pour les produits d’origine animale pour les humains, mais aussi d’être une nourriture riche pour les animaux d’élevages.

De ce fait, le soja est donc incontournable pour les humains et c’est surtout à cause de cela qu’il est surproduit. Justement, la production mondiale du soja atteint les millions de tonnes chaque année, ce qui surpasse de loin toutes les autres cultures.

Pourquoi la culture du soja est dévastatrice pour l’environnement ?

Le soja est utilisé partout dans le monde et ce, dans de nombreux secteurs. Toutefois, l’une des choses les plus inquiétantes à son sujet est surtout le fait que la demande le concernant ne cesse d’augmenter, ce qui implique de ce fait une production encore plus importante et donc un besoin en terre agricole de plus en plus élevé.

De ce fait, des millions d’hectares de forêts sont donc détruits chaque année pour satisfaire cette demande grandissante, ce qui favorise la production de gaz à effet de serre et de ce fait, la dégradation de l’environnement.

Il faut également savoir que la culture intensive du soja demande également une importante quantité d’eau, ce qui signifie un gaspillage important de cette ressource importante.

De plus, l’utilisation de souches de soja génétiquement modifiés ou OGM n’améliore en rien la situation.

Et enfin, le processus de transformation du soja pour avoir par exemple de l’huile, de la farine etc. nécessite également d’importants moyens et de ressources, ce qui place véritablement cette légumineuse parmi les plantes qui occasionnent le plus de dégâts pour l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*