La permaculture : quel est son rôle dans la préservation de l’environnement

La permaculture.

La permaculture est désormais un phénomène mondial. Visant à protéger la nature et l’humanité, et à assurer une répartition équitable des ressources de la planète, la permaculture est à la fois une philosophie et une approche pratique du développement durable.

Son rôle dans la préservation de l’environnement est incontestable. Voici comment elle procède :

Réduction des déchets

L’un des principaux avantages de la permaculture est qu’elle peut entraîner une réduction significative des déchets. Le concept de permaculture vise à utiliser nos ressources de la manière la plus efficace possible. Cela implique également que rien ne doit être gaspillé et que nos ressources doivent profiter soit au grand public soit à la nature elle-même.

Par conséquent, si ce concept est réellement vécu par les gens, il y a de fortes chances que la production globale de déchets soit nettement inférieure à celle de l’agriculture conventionnelle, ce qui sera tout à fait bénéfique pour notre environnement, puisque beaucoup moins de déchets devront être brûlés ou mis en décharge.

La permaculture peut contribuer à atténuer la pollution des sols

Pour se débarrasser de nos déchets, une grande partie d’entre eux finira dans des décharges, où ils peuvent polluer considérablement nos sols. La permaculture permet de réduire considérablement la production globale de déchets et, par conséquent, le problème de la pollution des sols.

En outre, l’agriculture conventionnelle utilise de grandes quantités d’engrais et de pesticides qui polluent encore plus les sols et les rendent moins fertiles à long terme. Grâce à la permaculture, on utilise beaucoup moins d’engrais et de pesticides chimiques et, par conséquent, le sol sera également protégé contre plusieurs types de pollution de manière beaucoup plus efficace.

Moins de pollution de l’air

La permaculture étant un concept qui vise à rendre les processus agricoles plus durables et à protéger notre nature chaque fois que cela est possible, elle vise également à réduire nos niveaux d’émission. Grâce à la permaculture, on utilisera moins de machines agricoles qui émettent des gaz nocifs dans notre atmosphère. De plus, les distances de transport avec la permaculture devraient être bien plus courtes que celles de l’agriculture conventionnelle. La qualité de l’air sera donc bien meilleure et le réchauffement de la planète sera ralenti, puisque moins de gaz à effet de serre seront émis dans notre atmosphère.

Moins de pollution des eaux souterraines

La pollution des sols et celle des eaux souterraines sont étroitement liées. Si le sol est pollué par des processus agricoles conventionnels, ces contaminants seront tôt ou tard entraînés par le sol dans nos eaux souterraines. L’eau deviendra une ressource assez rare à l’avenir en raison du réchauffement climatique et il est donc crucial que nous protégions nos eaux souterraines le mieux possible.

C’est pourquoi, pour éviter la pollution des sols et la pollution des eaux souterraines qui en découle, nous devrions recourir davantage à la permaculture plutôt qu’à l’agriculture conventionnelle.

Concept d’agriculture durable

Étant donné que le concept de la permaculture implique d’utiliser nos ressources naturelles aussi efficacement que possible et aussi d’éviter la pollution au mieux, il peut être considéré comme un concept tout à fait durable. En fait, cette attitude vis-à-vis de la vie est exactement ce dont nous avons besoin actuellement pour résoudre nos problèmes environnementaux.

Même si le concept de la permaculture peut également avoir ses faiblesses dans la pratique, les valeurs proposées par la permaculture sont cruciales pour surmonter nos problèmes mondiaux et pour progresser en tant qu’humanité en général.

Protection des habitats naturels des animaux et des plantes

La permaculture ne vise pas seulement à profiter aux humains, mais aussi à notre flore et à notre faune locales. Elle défend également le concept selon lequel une certaine quantité de terres doit rester intacte pour que les animaux et les plantes puissent vivre et se développer de manière entièrement naturelle. La permaculture peut donc aussi contribuer à la protection des habitats naturels de nombreuses espèces animales et végétales.

Économies d’eau

La permaculture vise également à utiliser notre ressource en eau le mieux possible. Cela implique également de collecter l’eau de pluie qui peut être utilisée pour les processus agricoles au lieu d’utiliser uniquement la précieuse eau du robinet. En général, l’infrastructure de la permaculture est souvent construite de manière à permettre aux agriculteurs d’utiliser l’eau aussi efficacement que possible.

Étant donné que l’eau deviendra une ressource assez rare et précieuse dans un avenir proche, nous devrions économiser l’eau à l’échelle mondiale chaque fois que cela est possible et la permaculture est un excellent moyen d’économiser l’eau dans les processus agricoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*