Les impacts environnementaux des couches pour bébé

Lorsqu’on essaie de trouver l’intersection entre donner à nos bébés ce qu’il y a de mieux et prendre soin de la planète sur le plan environnemental, les couches lavables se présentent comme étant la solution adéquate Si vous n’êtes pas convaincu que cela en vaut la peine, nous avons compilé ici quelques informations pour vous aider à mieux comprendre ce que les couches jetables font à notre environnement.

Ressources naturelles

Dans certains pays, plus de 200 000 arbres sont perdus chaque année pour la fabrication de couches jetables pour bébés. De plus, il faut 3,4 milliards de litres de mazout ( combustible dérivé du pétrole) chaque année pour fabriquer des couches. Ce qui revient à dire que les couches jetables utilisent 20 fois plus de matières premières, deux fois plus d’eau et trois fois plus d’énergie à fabriquer que les couches en tissu. En plus d’épuiser les ressources naturelles, la fabrication des couches jetables utilise également des sources d’énergie non renouvelables.

Décharges

Bien que les couches jetables doivent être exposées à l’oxygène et à la lumière du soleil pour se décomposer, elles ne se dégradent pas bien dans un site d’enfouissement. De plus, les couches jetables prennent environ 500 ans à se décomposer. Les millions de tonnes de déchets non traités ajoutés aux sites d’enfouissement chaque année par les couches de plastique peuvent contaminer les eaux souterraines. Une autre préoccupation est que les virus excrétés dans les excréments d’un bébé pourraient finir par s’infiltrer dans les réserves d’eau locales. Les décharges sont connues pour produire des émissions de gaz à effet de serre, qui peuvent contribuer aux changements climatiques de la terre. Les couches en décomposition libèrent du méthane dans l’air. De fortes concentrations de ce gaz peuvent être explosives et inflammables. Le méthane est également dangereux à respirer car il remplace l’oxygène.

Produits chimiques

Les couches libèrent des produits chimiques organiques volatils. Des produits chimiques toxiques tels que le toluène, l’éthylbenzène, le xylène et le dipentène ont été liés à des effets néfastes sur la santé des humains en cas d’exposition à long terme. La couche absorbante interne d’une couche jetable est également traitée avec des produits chimiques, ce qui peut déclencher des réactions allergiques. Les couches jetables contiennent souvent des colorants et de la dioxine, qui est formée comme sous-produit du processus de blanchiment au chlore. La dioxine est un agent cancérigène, ce qui signifie qu’elle peut causer le cancer. Lorsqu’elle est libérée dans l’environnement, la toxine peut s’accumuler chez les humains et les animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*