Les pays les plus polluants

pays les plus polluants.

La pollution est un sujet d’intérêt majeur depuis très longtemps, surtout ces derniers temps, lorsque le changement climatique et le réchauffement de la planète sont entrés en jeu. Mais au-delà de ces aspects-là, la pollution tue des gens. En effet, une étude récente décrit les graves dommages causés par la pollution à l’échelle planétaire. Quelque neuf millions de personnes dans le monde meurent chaque année de causes liées à la pollution. Si certains pays sont conscients de ses dangers là et essayent au maximum de réduire la pollution, d’autres ont bien du mal ou restent inconscients. Voici les pays les plus polluants au monde :

La Chine

Le pays le plus peuplé du monde dispose d’un énorme marché d’exportation, qui a vu son industrie se développer au point de devenir un grave danger pour la planète. Dans cinq provinces seulement, qui accueillent la plupart de ces industries, on émet plus de dioxyde que dans tout autre pays du monde. En conséquence, Pékin a connu, ces dernières années, de constantes alertes rouges pour pollution environnementale.

États-Unis

La plus grande puissance industrielle et commerciale du monde. Bien que ces derniers temps, ils aient pris la tête des initiatives les plus importantes pour lutter contre le changement climatique, la grande majorité d’entre elles se sont avérées insuffisantes dans la pratique. Les niveaux de pollution ne se limitent pas non plus aux grandes villes ; de nombreuses zones rurales commencent également à en ressentir les conséquences.

Inde

Quatorze des quinze villes les plus contaminées du monde se trouvent en Inde, selon l’Organisation mondiale de la santé. Le pays dispose d’une loi protégeant la qualité de l’air depuis 1981, mais la combustion de combustibles fossiles s’est considérablement développée et, par conséquent, l’Inde occupe la troisième place dans le classement des pays les plus polluants du monde.

Russie

Le plus grand pays du monde sur le plan géographique apparaît dans ce classement pour sa forte dépendance à des produits tels que le pétrole, le charbon, le gaz et les combustibles fossiles. De plus, au cours des dernières décennies, il a connu plusieurs urgences environnementales et présente des niveaux élevés de déforestation et de chasse aux animaux.

Le Japon

Une autre grande puissance asiatique après la Chine entre dans la liste. Le Japon est le plus grand consommateur de combustibles fossiles au monde et le cinquième plus grand émetteur de gaz à effet de serre. Cette situation est due à son fort développement urbain et à une industrie qui semble peu soucieuse de la nature.

Népal

Les régions les plus pauvres d’Asie du Sud et de l’Est connaissent une pollution urbaine parmi les plus élevées, avec des niveaux annuels moyens cinq fois supérieurs aux limites recommandées. Au Népal, cette pollution a contribué à l’augmentation des taux de maladies pulmonaires et cutanées. Même des sites importants, comme Lumbini, lieu de naissance de Bouddha, ont été affectés par l’activité industrielle à proximité. Des touristes ont signalé des problèmes respiratoires et les moines étaient connus pour porter des masques avant même l’apparition du COVID-19.

Indonésie

On estime que l’Indonésien moyen perd 1,2 année d’espérance de vie à cause de la pollution. Dans les régions les plus touchées, ce chiffre atteint même quatre ans. Chaque année, la pollution pousse les écoles à fermer temporairement leurs portes car les responsables jugent la qualité de l’air « dangereuse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*