L’impact des catastrophes naturelles sur l’environnement

Depuis quelques temps, il a été observé que les catastrophes naturelles se multiplient de façon exponentielle. En effet, de plus en plus de désastres se passent partout dans le monde et ce, en apportant destruction et chaos à leurs passages.

La cause de cela est sans aucun doute la dégradation de plus en plus importante de l’environnement. Or, ce n’est pas tout puisque l’apparition de ces catastrophes impactent également l’écologie ce qui crée un cercle vicieux interminable. Découvrons ici pourquoi.

Les ouragans

Les ouragans peuvent être parmi les catastrophes naturelles les plus dévastatrices. Ils sont responsables des deux tiers des pertes matérielles à l’échelle nationale. Mais au-delà de la propriété, les habitats naturels subissent d’importants dommages. Chacune de ces tempêtes perturbe grandement l’écosystème naturel, perturbant considérablement l’habitat des mollusques, des poissons, des insectes, des oiseaux et des mammifères indigènes. Les polluants provenant des sites industriels qui s’inondent dus aux ouragans font entrer des produits chimiques dangereux non traités dans les sites de projets, les eaux souterraines, les bassins hydrographiques et les océans. La qualité de l’eau est affectée lorsque les installations de traitement des eaux usées sont inondées ou que des débris pénètrent dans les réservoirs et les cours d’eau. Les plages bougent et changent de forme en raison des ondes de tempête. Les rives s’érodent lors des crues soudaines.

Les feux de forêt, les inondations, les tornades

D’autres catastrophes comme les feux de forêt, les inondations et les tornades peuvent complètement défolier les forêts et causer d’autres types de changements structurels aux écosystèmes. La faune peut être tuée par la force de la catastrophe ou touchée indirectement par des changements dans l’habitat et l’indisponibilité de la nourriture. Les espèces en voie de disparition sont particulièrement vulnérables lorsque l’habitat est détruit.

Les tremblements de terre

Les tremblements de terre sont des libérations soudaines d’énergie dans la croûte terrestre. Ces séismes peuvent envoyer de violentes ondes sismiques qui détruisent les bâtiments, déplacent les masses terrestres et modifient les caractéristiques du sol. La liquéfaction, la force du sol réduite par la pression de l’eau, déforment les couches du sol, ce qui provoque l’effondrement de nombreux bâtiments car le sol ne peut plus supporter leurs fondations.

Le Tsunami

Les conséquences du tsunami par exemple vont de la perte des moyens de subsistance des pêcheurs à des dommages inconnus aux récifs coralliens et à la flore et à la faune où les vagues déferlent à quelques kilomètres à l’intérieur des terres. Dans certaines zones fragiles, les récifs coralliens peuvent mettre des années à retrouver l’équilibre et les mangroves et les plantations d’arbres côtières peuvent avoir été détruites ou gravement affectées. Avec l’arrivée d’une telle quantité d’eau de mer à l’intérieur des terres, la salinisation est un autre effet qui non seulement rend le sol moins fertile pour soutenir la végétation, mais accroît également la vulnérabilité à l’érosion, aux impacts du changement climatique et à l’insécurité alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*