L’impact des épisodes caniculaires sur l’environnement

Nombreux sont les dégâts constatés après les épisodes caniculaires qui ont touchés plusieurs régions et pays de l’Europe récemment. Que ce soit des cultures brulées, des rivières qui se sont presque asséchées et aussi des humains et animaux mis en danger etc. il est clair que les épisodes de fortes chaleurs de ces derniers temps ont grandement impacté l’environnement.

En effet, une canicule n’implique pas seulement des périodes où la chaleur est intense, mais provoque surtout des conséquences le plus souvent dramatiques. Dans cet article, on va passer en détails l’impact de ces derniers épisodes caniculaires sur l’environnement, notamment en ce qui concerne l’Europe.

Des points d’eau asséchés

Provoquant une hausse de température dépassant des records jamais observés sur le continent européen, les périodes caniculaires de cette année font parties des plus intenses et des plus persistantes. Jusqu’à présent, on a pu observer des fortes vagues de chaleur à plusieurs reprises, à savoir en juin et en juillet, ce qui a grandement touché certains points d’eau, notamment les petits lacs et autres rivières.

Eh oui, certains points d’eau située en Europe se sont vu être complètement asséchés et c’est principalement à cause de la canicule. Avec cela, le niveau de différentes nappes phréatiques du continent s’est grandement baissé, ce qui indique une raréfaction des réserves d’eau.

Une hausse du taux de pollution

Une période de forte chaleur est également très propice pour l’expansion de nombreuses particules polluantes, principalement l’ozone qui résulte d’un réchauffement important des différents gaz présents dans l’atmosphère.

Cela est très inquiétant puisque cette substance est connue pour être particulièrement dangereuse lorsqu’elle atteint un certain taux dans l’air. Pourtant, avec la chaleur de ces derniers temps, le seuil acceptable de l’ozone a été à plusieurs reprises dépassé.

De nombreuses espèces animales et végétales exterminés

Pendant une canicule, ce ne sont pas simplement les humains qui souffrent, mais surtout toutes les espèces vivantes. Avec les épisodes caniculaires qui se sont déroulés ces dernières semaines, de nombreux animaux comme les poissons, les oiseaux ou aussi certains mammifères ont subi le courroux de la chaleur. Toutefois, cela ne s’arrête pas à cela puisque hormis les différentes cultures qui ont été dévastées, les arbres et les autres espèces végétales ont également commencé à dépérir.

De plus, la sècheresse ne fait qu’aggraver la situation car de nombreux cas d’incendies de champs et de forets ont été déclarés un peu partout, ce qui augmente encore une fois le risque d’un plus grand impact de la canicule sur l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*