Écologie Sans Frontière

L’impact environnemental de l’agriculture intensive

par | Mai 21, 2024 | ECOLOGIE | 0 commentaires

Le secteur agricole a une fonction clé pour assurer la sécurité alimentaire mondiale. D’une part, la production agricole intensive permet une augmentation régulière des récoltes mondiales, assure et augmente la sécurité d’approvisionnement. D’autre part, l’économie agricole, comparée à d’autres secteurs économiques, a le plus grand impact sur l’utilisation des ressources naturelles qui peut souvent conduire à l’exploitation et à la dégradation, mais aussi à leur préservation. Cela signifie que la quantité d’intrants et de travail requis pour la production augmente, ce qui a entraîné l’utilisation de pesticides, d’engrais chimiques, de labours mécaniques, d’hormones de croissance végétales et animales, de médicaments pour les animaux et de régulateurs de croissance végétale. Pour mieux comprendre son impact sur l’environnement, voici ses principaux inconvénients.

Mauvaises conditions de vie et d’hygiène pour le bétail

L’agriculture intensive est très critiquée et considérée comme cruelle pour les animaux. Parce qu’elle implique l’utilisation de divers produits chimiques, d’hormones de croissance et d’un encombrement excessif sur un espace restreint, elle se traduit généralement par de mauvaises conditions de vie et d’hygiène pour le bétail. Le maintien du bétail au-dessus de ses capacités est associé à la pollution et à une mauvaise hygiène, ce qui entraîne des infections et diverses maladies.

Utilisation excessive de produits agrochimiques

Comme nous l’avons déjà dit, l’agriculture intensive implique l’utilisation de nombreux types de produits agrochimiques, notamment des pesticides chimiques, des engrais, des herbicides, des insecticides et des acaracides. Lorsque ces produits chimiques sont utilisés, non seulement ils détruisent leurs cibles prévues, comme les parasites et les mauvaises herbes, mais ils contaminent également les produits alimentaires. Les insecticides et les pesticides tuent également les insectes utiles qui contribuent à la perte de biodiversité.

A LIRE :   Les secteurs d’activité les plus polluants

Déforestation et altération de l’environnement naturel

Les études et les rapports environnementaux indiquent que l’agriculture intensive a d’innombrables répercussions sur l’environnement et le dégrade. L’abattage des arbres, les techniques de brûlage et le défrichement des zones forestières pour créer de la place pour l’agriculture ont conduit à une déforestation massive et à l’érosion des sols. En conséquence, les habitats naturels et les animaux sauvages ont été lourdement touchés, car les pratiques destructrices ont constamment contribué à la perte d’habitats. L’utilisation d’engrais chimiques et d’herbicides contamine les sols aquatiques, les habitats fauniques et les plans d’eau comme les océans, les rivières et les lacs.

Risques pour la santé humaine

Les légumes et les fruits provenant de régions qui pratiquent l’agriculture intensive sont pleins de pesticides invisibles. Le défi est que les pesticides ne peuvent pas être lavés facilement et puisque les fruits et légumes semblent propres après un simple lavage, les humains consomment indirectement les pesticides chimiques. La consommation de pesticides affecte la santé des êtres humains avec des risques pour la santé tels que les malformations physiques, les allergies cutanées et les maladies congénitales.

Aymeric Garcia

Nicolas Duchesne, Auteur sur Ecologiesansfrontiere.fr

En savoir plus sur Nicolas Duchesne

 

Aymeric partage son expertise en sciences de l’environnement. Passionné par la protection de la planète, il écrit des articles accessibles et bien documentés sur des sujets variés tels que les politiques écologiques et les innovations technologiques vertes.

Son engagement et ses analyses profondes font de lui une voix influente pour la promotion de pratiques durables et la transition vers un mode de vie respectueux de l’environnement.

Découvrez nos autres articles